01 85 73 42 47

Séjours, sorties & activités de type incentive ont le vent en poupe

activité incentive

D’un côté, on trouve les habituels réunions, ateliers et autres séminaires de travail, mais surtout les séminaires, qui ont toujours le vent en poupe pour garantir une unité et efficacité. De l’autre, on trouve aussi les séjours, sorties et activités de motivations dites d’incentive, de plus en plus présents au coeur des stratégies de cohésion et d’efficacité des entreprises. Et comme pour les séminaires d’entreprise, le choix du lieu joue un rôle déterminant !

Petit éclairage grâce aux résultats de la récente étude Coach Omnium.

Hausse des dépenses en séminaires et conventions en 2015

Les séminaires ou conventions semblent être très appréciés par les collaborateurs des entreprises. D’après les chiffres publiés par Coach Omnium en janvier 2016, 71% d’entre eux affichent une forte motivation à retourner à ce genre d’événements et 14% supplémentaires affichent un niveau de motivation encore plus élevé. L’ambiance détendue hors-service qui règne et l’atmosphère d’échange d’ « égal à égal » qui s’installe laissent des sentiments positifs au personnel. A tel point que Coach Omnium rapporte une hausse de 1,2% des dépenses en séminaires et conventions pour l’année 2015 par rapport à 2014.

Toutefois, les séminaires de travail sont-ils en recul de 11 points par rapport à il y a 10 ans, en faveur des opérations de récompense et de stimulation que sont les séminaires de type incentive.

Des événements moins longs et à effectifs réduits

La tendance, déjà perçue depuis quelques années, est à la réduction de la durée des événements pour permettre aux entreprises des économies sur divers plans organisationnels. Alors qu’en 2005 les séminaires s’étalant sur 3 jours représentaient un tiers des événements, ils ne représentent plus que 9% en 2015. Les manifestations prévues sur une demi-journée occupent jusqu’à 45% des événements prévus.

Pour ce qui est du contenu des manifestations, les activités culturelles et ludiques occupent une forte proportion avec respectivement (plus d’un tiers). Les activités sportives, en baisse, ne représentent que 10% environ des activités menées pendant les événements de type incentives.

Les événements dominants regroupent 101 à 300 personnes dans plus de la moitié des cas.

Le choix du lieux, un élément clé

Le secteur du MICE s’éloigne de plus en plus des établissements hôteliers, une tendance déjà remarquée depuis la crise. 2/3 des entreprises orientent désormais leur choix de lieux plus appropriés pour les séjours de courte durée et pour faciliter une certaine proximité (salles de réunion, salles polyvalentes, restaurants, châteaux et anciennes demeures…).

Pour en savoir plus : www.actionco.fr & Coach Omnium

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Elodie Tudela

Elodie Tudela Directrice Générale

Directrice Générale de Corpo’Events, Elodie s’investit à 200% (minimum !) dans tout ce qu’elle entreprend. Son mot d’ordre, vous l’aurez deviné : le dépassement de soi ! Humaine et dynamique, notre sportive électrise tous vos projets événementiels et veille au bien-être de vos invités.

Tous ses articles (70)